05 mars 2010

La voix du Nord de St Pol : portrait d'un candidat aux élections

Le jeune agriculteur fieffois Karel Lesaffre engagé dans la bataille des régionales - vendredi 05.03.2010, 05:07

le_jeune_agriculteur_fieffois_karel_les_300090Depuis 2004, Karel Lesaffre porte les idées des Jeunes agriculteurs. Cette fois, jusqu'à la Région.

Après les opération "coup de poing" de l'an dernier, on savait les Jeunes Agriculteurs de la région prêts à tout pour se faire entendre. En présentant une liste aux régionales des 14 et 21 mars, une première unique sur le plan national, ils ont encore frappé fort. Emmenés par le Ternésien Mickaël Poiilion, ils sont crédités, selon les dernières sondages, de 1,5% des voix. Pas de quoi ébranler leur détermination. Pour le Fieffois, numéro 3 de la liste, l'essentiel est ailleurs...

PAR ÉLODIE ADJOUDJ - saintpol@lavoixdunord.fr

De l'audace, il en fallait pour venir se frotter aux élus dans la cour des grands en présentant une liste aux régionales. Et à tout juste 29 ans, le président des Jeunes agriculteurs du Pas-de-Calais, Karel Lesaffre, n'en manque pas. Portable à l'oreille, il est en pleine discussion de campagne. « Une élection, c'est avant tout, des lois... Je découvre, c'est vrai. Jusqu'au dépôt de la liste en préfecture, beaucoup (d'élus, NDLR ) n'ont pas cru qu'on irait au bout... Mais ce n'est pas une démarche purement corporatiste, nous avons un vrai projet de société.

» Et si pour porter son message, il doit affronter sa première campagne électorale, ce grand gaillard, à la tête d'une exploitation familiale de 180 hectares et 80 vaches laitières, fonce, sans hésiter. « Notre but, ce n'est pas d'avoir des élus mais surtout d'amener nos débats dans la campagne, nous avons de vraies propositions. Nous voulons que la société qui, comme l'agriculture, est à un tournant, s'interroge sur son avenir. L'élection n'est qu'un outil... », explique-t-il.

La région, au boutde la fourchette

Avec pour slogan « Mettez le Nord - Pas-de-Calais dans votre assiette », un blog et des bulletins de vote téléchargeables, les JA défendent une agriculture moderne, et surtout de proximité. « Le schéma des années 80 est aujourd'hui menacé. Mais je n'aime pas ce discours ambiant, très pessimiste sur la profession. C'est à nous de nous prendre en main, de nous organiser pour créer des plateformes de producteurs, de développer nos filières en intégrant la restauration foyer et de créer de l'emploi. En terme de bilan carbone, ça ne peut-être que bénéfique. Mais nous avons besoin de la Région pour impulser cette dynamique, il manque encore le déclic », confie-t-il. Problème du foncier dans la région, de plus en plus, « bétonnée avec des zones d'activités éloignées des habitations », manque de cohérence en matière d'urbanisme... Karel Lesaffre prône une « vision bien plus globale que le local ».

Symbole d'une agriculture bien ancrée dans son époque, qui poursuit la passion du métier, mais refuse « d'en devenir esclave », Karel Lesaffre porte un regard plutôt lucide. « La grande distribution ? On ne peut pas faire sans, c'est 80 % de nos produits écoulés. Maintenant, il faut porter des projets comme Saveurs en or... Il y a tout un tas de réflexions à mener sur le lien production-consommation et nous devons nous former pour affronter les changements. Je crois en notre agriculture », insiste-t-il.

Un projet qu'il défendra, bien après les élections. « Nous voulons monter une association réunissant des gens de la société civile, de la protection de l'environnement, des agriculteurs... pour poursuivre le débat d'idées. » Et quand il voit d'autres candidats, comme Daniel Percheron, reprendre les idées des JA dans leurs discours, Karel Lesaffre sait, avant même le dépouillement des bulletins de vote, qu'il a déjà gagné. •


Commentaires sur La voix du Nord de St Pol : portrait d'un candidat aux élections

Nouveau commentaire