Mettez le Nord Pas-de-Calais dans vos assiettes !

11 juillet 2010

C'est parti !

"Mettez le Nord Pas de Calais dans vos assiettes" et Slow Food Flandres Artois s'associent sur cette base de déclaration:


Une belle agriculture au service d’une bonne nourriture, grâce à Slow Food.     

 

La diversité des territoires et des talents européens, les besoins d’identité et d’authenticité des citoyens et la recherche de convivialité et de bien être ouvrent des perspectives à celles et ceux qui sauront les traduire en produits ou services. C’est le sens de l’action intitulée « Terra Madre Nord Pas de Calais », imaginée dans le cadre du Convivium Slow Food Flandres Artois

 

Ces paniers « Terra Madre ou Tables Des Champs» livrés une fois par semaine au siège de la société, de la collectivité, des comités d’entreprises, centres sociaux des administrations et des universités, participent concrètement à la promotion d’une nourriture bonne, propre et juste préconisée par Slow Food, d’emplois locaux et à la protection de la planète

 

Bruxelles en 2013 pourrait encourager l’agriculture préconisée par Slow Food et concrétisée par « Terra Madre Nord Pas de Calais » La vision de Carlo Petrini et plus modestement, cette initiative régionale au service d’une alimentation de qualité, source de plaisir, de santé et de socialisation mais aussi d’une amélioration de l’environnement et d’un abaissement réel du CO2 seraient ainsi labélisées

 

Les producteurs de « Terra Madre ou Tables Des Champs » comme les consommateurs deviennent ensemble coproducteurs de leur alimentation, d’une économie locale et durable, d’une écologie réelle et concrète et de relations humaines en ville et en ruralité. Ainsi ils renvoient dos à dos, une PAC qui avait oublié le citoyen et la nature et le BIO qui ignore le citadin et

la logistique. Ici

la communauté constituée par les paysans et les citadins est à l’origine, de paniers et de produits, de métiers, de plaisirs, de nature comme de culture

 

Demain leurs enfants avec « Slow Food Junior » en relation avec les cuisiniers, les acteurs de la restauration collective, des opérateurs influents intéressés et regroupés dans le Club Slow Food Attitudes et les adhérents du ou des conviviums seront tous militants de la biodiversité, de la convivialité, de la citoyenneté et de l’Europe, participeront à la réappropriation d’une liberté et d’une ambition : se mettre à Table pour prendre du Temps pour se nourrir, sourire, se faire plaisir et agir avec mes voisins et ceux de très loin.

Posté par ja62 à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 juin 2010

Pièce à conviction, une émission qui fait réagir

Le réel problème est que de nos jours, le lien consommateurs producteurs, que nos parents et grands parents avaient instauré, n'existe plus. On a laissé d'autres intermédiaires, comme les GMS, s'en accaparer. Ce manque de lien et de communication a provoqué aujourd’hui une certaine incompréhension entre ruraux et citadins.

Mais que faire allez-vous me dire ?

La solution, c’est vous consommateurs et nous producteurs qui la détenons. Pour être bref et précis, consommons local et de saison. D’une part, cela limitera notre impact sur l’environnement, et d’autre part nous favoriserons une économie locale qui sera à la fois bénéfique pour vous comme pour nous. Sans oublier, la possibilité, pour vous consommateurs, d’avoir un regard direct sur la production de vos futures aliments qui composeront votre assiette.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, une réflexion est menée sur ce sujet. En première partie, nous avons profité des élections régionales pour présenter une liste au nom très évocateur : « Mettez le Nord-Pas-de-Calais dans vos assiettes ». Le but de cette démarche était d’interpeller, appeler à l’engagement citoyen en consomment local et de saison. Au total, 12649 votant. Ce qui est plutôt pas mal pour une première.

Actuellement, Avec un groupe d’agriculteurs de la région, nous réfléchissons sur la mise en place d’un circuit de distribution qui mettrait directement en relation consommateur et producteur, tout en limitent, par la même occasion, l’impact sur l’environnement. Un beau projet qui nous motives et nous réconforte quand ont observe

http://www.universcience-vod.fr//media/544/alerte-dans-nos-assiettes.html

http://tuseraspaysan.canalblog.com/

Posté par ja62 à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2010

de la suite pour notre combat...

Chers colistiers !

Comme le temps passe très vite depuis la fin de notre aventure aux régionales. Je viens vers vous pour vous proposer de nous revoir très prochainement. Depuis le 14 Mars, j'ai eu tout le temps de digérer cette audace collective et surtout de comprendre qu'une suite était nécessaire !

Les attentes autour du lien entre producteurs et consommateurs sont fortes et un évènement comme Nature Capitale nous l'a encore prouvé le week-end dernier sur les Champs Elysées. Pour répondre à cette attente, il faudra faire preuve d'imagination (et vous n'en manquez pas!) car il me semble que tout est à construire. Nous nous sommes engagés avec beaucoup d'innocence, de ferveur et de surtout armés d'une conviction simple : Si nous ne le faisons pas nous même, personne d'autre ne le fera !

J'ai profité, je vous l'avoue de cette mise en lumière, pour commencer à faire savoir que nous voulons construire une suite basée sur une rémunération juste des paysans et une relation de transparence avec le consommateur de nos produits. D'ailleurs, l'AG des JA 62 et la tribune qu'ils m'offrent va me permettre d'annoncer que nous allons travailler à la suite de "mettez le Nord Pas-de-Calais dans vos assiettes" sans trahir votre pensée, je l'espère !

Comment ? me direz vous ! Nous aurons besoin de producteurs fiables et de consommateurs engagés pour écrire une nouvelle page de l'histoire qui a commencé un certain 15 février 2010, je vous laisse cogiter à la question jusque notre prochaine réunion courant Juin...

mickaël Poillion

Posté par ja62 à 13:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2010

Votons pour le second tour

A travers notre message "mettez le Nord Pas-de-Calais dans vos assiettes", nous appelions les électeurs à effectuer un acte citoyen en consommant local. Ce message a été entendu et 12649 personnes ont répondu présent. Aujourd'hui nous interpellons, à nouveau, nos électeurs à renouveler leurs acte citoyen : "voter".

Pour qui ? Notre génération n'est pas corporatiste. Le resultat de ce premier tour ne doit pas être un appel de repli sur soi, n'ayons pas peur de la différence. Nous sommes et serons à la fois acteurs de notre territoire et ouverts à la diversité pour affronter les enjeux de demain.

Posté par ja62 à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2010

La fin des élections mais un autre début qui s'annonce...

Ce n'est pas une fin qui s'annonce mais bien un réel début pour "Mettez le Nord Pas-de-Calais dans vos assiettes". Sous quelle forme ? La réponse dans quelques Mois, avec les mêmes messages (Consommons différemment, préservons notre territoire, protégeons l’emploi) et la même volonté qui est de créer du lien entre consommateurs et producteurs. Ce Dimanche 14 Mars, 12649 personnes de tout horizon ont voté Jeunes Agriculteurs. Ce chiffre qui pour certains est insignifiant, représente beaucoup pour nous. Cela démontre que l’opinion change et que consommateurs et producteurs veulent renouer le lien perdu. Une chose est sûre, même sans être élus, nous tiendrons nos promesses.

Une fois de plus merci à tous et rendez-vous dans quelques mois.

Envoyez-nous votre mail pour rester informé sur l’avancement de « Mettez le Nord Pas-de-Calais dans vos assiettes »

Posté par ja62 à 15:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]


12 mars 2010

Télécharge ici le bulletin de vote !

Nous t'invitons à télécharger, en cliquant sur le lien ci-dessous, notre bulletin de vote


Pour télécharger notre bulletin de vote, cliquez ici : Bulletin_de_Vote


ATTENTION : pour être VALIDE, le bulletin doit respecter IMPERATIVEMENT les critères ci-dessous :

- être imprimé sur une feuille blanche A4,

- la feuille doit être vierge de toutes traces ou écritures au recto comme au verso,

- l'impression se fait en couleur noir,

- l'impression doit être de qualité impeccable (pas de traces horizontales liés aux têtes d'impression), 

- veillez à ce que la feuille entre bien droite dans l'imprimante et pas de travers, afin d'avoir un texte imprimé droit et pas de travers sur la feuille.

- veillez à ce que les dernières lignes de la feuille soient bien imprimées, sinon, veuillez  cliquer, dans la fenêtre d'impression, sur l'onglet "Mise à l'échelle", le critère "Ajuster à la zone d'impression".

Consommer local : notre cheval de bataille

Image1Regarde bien l'étiquette :

Naissance : Canada / élevage: Australie / abattage: Belgique / découpage: ailleurs en Belgique !

Entre le Canada et l'Australie il y a plus ou moins 17000 kms et entre l'Australie et la Belgique il y a plus ou moins la même distance. Si nous parcourions cette même distance avec une Fiat, il nous faudrait plus de 1500 litres de carburant à 1€ le litre soit 1500€ et pourtant le prix au kilo de cette viande est tout à fait normal. N'avez vous pas un peu l'impression de bouffer du pétrole plutôt qu'une viande de porc maigre.

Nous avons des producteurs chez nous et la base de l'écologie et de l'économie d'énergie, c'est de ne pas faire faire le tour de la planète à la bête qui est destinée à notre assiette !

Il nous faut de ce fait réinstaurer de la cohérence dans tout cela.... C'est pour cela que nous vous proposons une nouveau contrat de société qui recrée du  lien entre le producteur et le consommateur. Or même si certains ont choisi de passer le pas de se faire transformateurs et distributeurs - et bravo à eux pour leur organisation et leur courage - la distribution et la transformation sont des métiers à part entière, différents du métier de producteurs. C'est en cela, que la Région peut accompagner son agriculture : structurer par une politique cohérente et ambitieuse son agriculture et la consommation des produits locaux.

Quelques propositions très concrètes :

- Donner une part significative aux produits locaux dans la restauration collective : que 50% des produits soit issus de la région. La jeunes génération agricole est prête à s'organiser autour de ce débouché.

- Accompagner la consommation de produits locaux par des tickets "fruits et légumes" (existent légalement), comme les tickets "restaurants". Former les enfants à l'alimentaire.

- Développer les lieux de vente de produits locaux sur les territoires à forte densité : les quartiers d'affaire, les zones d'activité, les lotissements. De 15 points de vente existants aujourd'hui, passer à 100 points de vente en 6 ans.

- Soutenir les jeunes agriculteurs qui s'installent avec un projet de valorisation en circuits courts de tout ou partie de leur production.

- Favoriser le développement économique local par une aide à l'artisanat et aux métiers de bouche.

Communiquons avec nos moyens !

La majorité des médias régionaux et locaux ont fortement relayé notre mouvement auprès de leurs lecteurs. Certains journaux relatent notre manque de moyens en terme de communication, un des journalistes l'associe même à un manque de professionalisme !

Il serait bien dommage que la politique régionale appartienne à ceux qui ont un carte master gold. A défaut de moyens, nous avons au moins de vraies idées, certes pas pour l'ensemble des compétences du Conseil Régional, mais au moins pour tous les habitants qui se sentent concernés par leur santé, leur alimentation et leur territoire. Car en effet, ces trois thèmes, en plus de l'emploi, n'appartiennent ni à la politique de droite, ni à la politique de gauche, mais bien à l'ensemble des citoyens de notre région.

Parce que nous n'avons pas les moyens des autres listes, nous rivalisons d'imagination et de mobilisation des jeunes agriculteurs sur toute la région pour faire passer notre message du consommer local : Bâches, Marchés, Conférence de presse, affiche électorale...elections_JA_2010

conf_de_presse_150210__2_

Ja_05_03_2010__1_

Posté par ja62 à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

La Voix du Nord d'Armentière : De Radinghem à Lompret, le combat des jeunes Agriculteurs

de_radinghem_a_lompret_le_combat_vital_313669vendredi 12.03.2010, 05:02 - La Voix du Nord

Leur campagne est un cri du coeur, les élections régionales une vitrine qui, espèrent-ils, portera les fruits de leur sauvegarde. À trois jours du 1er tour, les Jeunes Agriculteurs continuent de donner de la voix. Rencontre avec quelques candidats du secteur, réunis mercredi matin à Aubers. PAR GILLES CONTRAIRE (lambersart@lavoixdunord.fr)

Pas un jour, ou presque, ne passe ces temps-ci sans que l'on parle d'eux à la radio, à la télé ou dans les journaux. La faute à la crise, à leur situation de plus en plus précaire. La campagne des régionales, dans laquelle ils se sont lancés, n'a rien changé, affirment-ils, un brin désabusés.

Mais qu'importe, les Jeunes Agriculteurs poursuivent inlassablement leur lutte. La seule qui vaille, celle de leur survie.

La fin du XXe siècle a accouché d'une nouvelle race de terriens. Julien Bajeux et les siens ont appris à communiquer. Mieux encore, alors que leurs « pères » se faisaient volontiers taiseux, la nouvelle génération s'est découvert le plaisir de parler d'elle-même, jonglant entre « petites phrases » et symboles. Ils ont appris à faire de la politique, tout simplement.

Jean-Louis Borloo a mangé flamand la semaine dernière devant les caméras, Alain Bocquet a serré des paluches dans l'usine Cargill d'Haubourdin ; eux donnent rendez-vous à la presse dans une ferme-auberge plantée au coeur des Weppes, à Aubers. C'était mdercredi matin, entre soleil printanier et vent d'hiver.

L'Auberg'In est tenu par un couple d'exploitants agricoles qui a décidé un beau jour de proposer des repas préparés essentiellement avec ses productions. « Cette démarche reflète l'une de nos suggestions : recréer du lien entre producteurs et consommateurs ». Des symboles, on vous dit.

Autour de la table, ils sont sept, tous jeunes et agriculteurs, à l'exception d'Hélène Leleu, 2e sur la liste. Agent administratif, la jeune femme d'Erquinghem-Lys, 29 ans, est fille d'agriculteur. Elle aussi a « ça » dans la peau. Comprenez la terre. Thomas Dumortier (17e) est venu d'Estaires, David Meurillon (41e) de Verlinghem, Guillaume Jamez (25e) de Fromelles. Assis à leur côté, Sébastien Delattre (Lompret) et Ludovic Bouillet (Bousbecque) écoutent attentivement Julien Bayeux détailler les principaux thèmes de leur campagne. Qu'importe que les deux hommes ne figurent pas sur la liste, le combat a commencé avant les régionales et il leur survivra. Ils sont là pour témoigner et occuper l'espace qui est le leur. « On ne va pas laisser les écolos parler à notre place ». « C'est vrai quoi, qui peut mieux parler de notre métier que nous ? », interroge Julien Bajeux. Qui pourrait mieux évoquer les incohérences autour de leur travail, « comme ces gens qui vont acheter au supermarché du coin les salades que leur voisin cultive ». Qui, encore, pourrait mieux raconter l'inquiétude liée à la disparition de milliers d'hectares chaque année au profit de routes, de zones industrielles ou d'habitations, « soit près de 3 000 ha dans la région, ce qui correspond à la disparition de cinquante exploitations » ? Personne d'autre qu'eux. Ni la droite ni la gauche. « Percheron a écrit que l'agriculture était très importante pour lui ; les Verts, l'UMP et les autres nous caressent dans le sens du poil. On a déjà gagné notre premier pari, faire parler de nous, sourit le Radinghemois. Maintenant il faut attendre dimanche. Ce sera la récolte ». •

Les politiques à la ferme

Un lien juste pour se détendre un peu concernant le passage des hommes politiques au Salon de l'Agriculture, avec cependant un intrus.... Je vous invite à le retrouver...

http://www.politiquesalaferme.com/

Posté par ja62 à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]